top of page
Naturopathe et massages
  • Facebook
  • Instagram

Naturopathe
 

& Praticienne en massages bien-être 
 

Naturopathe & Massages bien-être à Noisiel
(Seine et marne 77)

Syndrome pré-menstruel

Trop souvent négligé, le syndrome prémenstruel toucherait 20 à 50% des femmes en âge d'avoir des enfants.

Qu'est ce que le SPM ?

Le syndrome prémenstruel (ou SPM) est un ensemble de symptômes physiques et émotionnels qui surviennent habituellement de 2 à 7 jours avant les menstruations (parfois jusqu'à 14 jours) et prennent généralement fin avec l'arrivée des règles ou dans les quelques jours qui les suivent.


Le SPM est lié à l’ovulation et au cycle. En 2ème partie du cycle, la sécrétion d’œstrogènes baisse, celle de la progestérone augmente, puis chute s’il n’y a pas eu fécondation. La diminution de progestérone entraîne alors une augmentation de l’action des œstrogènes, cet excès entraîne une diminution de la sécrétion de dopamine, ce qui va alors engendrer chez certaines de l’anxiété et une tension nerveuse dès le 10°jour du cycle.

Quelle est son origine?

Un déséquilibre hormonal entre œstrogènes et progestérone, est à l’origine de plusieurs troubles :

- Augmentation de l’aldostérone qui déclenche une augmentation de la réabsorption du potassium, d’où rétention d’eau et donc, œdèmes.

- Augmentation de la prolactine, d’où gonflement des seins et diminution de dopamine, d’où anxiété accrue

- Diminution du tryptophane sanguin précurseur de la sérotonine, d’où diminution de l’activité cérébrale, agressivité, insomnie, envie de sucre, boulimie.


L'origine est donc multifactorielle, mais certains facteurs jouent un rôle prépondérant.

- Une alimentation déséquilibrée, carencée (vitamines, minéraux, oligo-éléments) et industrielle,

- le stress,

- le tabagisme

- la sédentarité

- l'obésité

- l’abus d’alcool, de caféine, de chocolat, de viande rouge et de sucre

- les facteurs génétiques...

Quels en sont les symptômes?

On dénombre pas moins de 150 symptômes, je vous cite ici les plus courants:

- ballonnement

- gonflement/douleurs mammaires

- crampes abdominales

- maux de tête

- irritabilité/agressivité

- anxiété

- fatigue

- fringales

- jambes lourdes

- nausées

- troubles digestifs

- acné...

Comment y remédier ?


- au niveau de l'alimentation

Ayez une alimentation hypotoxique, c’est-à-dire une alimentation variée, équilibrée, bio (si possible), sans additifs, pesticides et xénoestrogènes.

Évitez les produits industriels, raffinés, privilégiez les fruits et légumes.


Comblez les carences en magnésium avec des fruits secs, oléagineux, légumes verts, céréales complètes...

Consommer des huiles de qualité AB de 1ére pression à froid en particulier celles riches en Oméga 3 (huile de noix, chanvre, lin, cameline, onagre, bourrache, …) et oméga 6 ( huile de pépin de raisin, de sésame, de noix…) nécessaires à la synthèse de la prostaglandine et anti-inflammatoires.

Consommer des huiles de qualité AB de 1ere pression à froid en particulier celles riches en oméga 3 (huile de noix, chanvre, lin, cameline, onagre, bourrache, …) et oméga 6 ( huile de pépin de raisin, de sésame, de noix…) nécessaires à la synthèse de la prostaglandine et anti-inflammatoires.

Pensez à diminuer le café, le thé noir, les sucres rapides et raffinés et les produits laitiers car l’excès de calcium empêche l’absorption du magnésium. Arrêter l’alcool.

Pensez à bien s’hydrater.

- au niveau exercice physique

pratiquer une activité physique régulière car elle équilibre les hormones, diminue le stress et participe à l'élimination des déchets.

- au niveau de la gestion du stress et des émotions

par des bains chauds le soir, bouillotte, massage (à l’huile d’onagre), yoga, méditation, sophrologie, acupuncture…

- niveau du sommeil

dormir suffisamment car le manque de sommeil favorise le déséquilibre hormonal

- du coté des plantes

sous différentes formes : tisane, poudre, teinture-mère ou encore sous forme d’Extraits de Plantes Fraiches Standardisées (EPS)

Huiles essentielles : Masser le bas du ventre avec les huiles essentielles de camomille allemande, d'estragon ou de basilic dans une huile végétale au choix (sésame, avocat, amande…)

Les plantes amies du cycle féminin lors du SPM


- Le gattilier est la plante de l’équilibre hormonal féminin et agit également sur la gestion des émotions. Le gattilier a une action régulatrice au niveau de l'hypophyse, il va augmenter relativement le taux de progestérone dans le corps. Il est particulièrement connu pour ses vertus pour le traitement du syndrome prémenstruel. Attention, ne pas utiliser chez les personnes ayant un cancer hormonodépendant.


- L’alchémille, l’achillée millefeuille, la mélisse + passiflore (contre les spasmes utérins, anti-nervosité) et les feuilles de framboisier en tisane (tonique utérin et régulateur de contractions).

- La piloselle diminue les œdèmes grâce à son action rénale.

- L'artichaut et le romarin pour aider le foie dans ses fonctions et le drainer.

- La vigne rouge, pour la circulation sanguine et la décongestion du petit bassin.


N’endurez pas ces SPM qui vous gâchent la vie. N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations ou consulter un naturopathe certifié pour déterminer les conseils les plus appropriés à votre personne.


Prenez-soin de vous. Coralie Lelièvre Naturopathe.



Comentários


bottom of page