top of page
Naturopathe et massages
  • Facebook
  • Instagram

Naturopathe
 

& Praticienne en massages bien-être 
 

Naturopathe & Massages bien-être à Noisiel
(Seine et marne 77)

Stress oxydatif et fertilité

Le stress oxydatif est un processus physiologique dans lequel les radicaux libres, des molécules hautement réactives, attaquent les cellules saines du corps. Bien qu’un certain niveau de stress oxydatif soit nécessaire pour le fonctionnement normal du corps, un excès peut avoir des effets néfastes sur la santé.


Le stress oxydatif se produit lorsque le corps produit un excès de radicaux libres, des molécules instables qui peuvent endommager les cellules saines. Ces radicaux libres peuvent provoquer des dommages à l’ADN des cellules reproductrices, ce qui peut affecter leur qualité et leur capacité à fertiliser un ovule ou à produire un embryon viable.


Le stress oxydatif est lié à de nombreuses maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète et le cancer. Cependant, il peut également affecter la fertilité chez les hommes et les femmes.


Les conséquences du stress oxydatif chez l'homme



Chez les hommes, le stress oxydatif peut :

  • endommager les spermatozoïdes en les rendant moins mobiles et moins aptes à féconder un ovule. Les spermatozoïdes sont particulièrement sensibles aux dommages causés par les radicaux libres, car ils contiennent des lipides, des protéines et de l’ADN qui sont facilement oxydés

  • peut entraîner une diminution de la qualité du sperme,

  • une altération de la motilité des spermatozoïdes

  • une augmentation du taux de fragmentation de l’ADN du sperme


Les conséquences du stress oxydatif chez la femme



Chez les femmes, le stress oxydatif peut affecter

  • la qualité des ovocytes et leur capacité à être fécondés. Les ovocytes contiennent également de l’ADN, des lipides et des protéines sensibles au stress oxydatif,

  • l’équilibre hormonal,

  • entraîner des anomalies de la période d’ovulation,

  • la qualité de l’endomètre, la muqueuse qui tapisse l’utérus,

  • empêcher l’implantation de l’embryon,

  • augmenter le risque de fausse couche.


Quels sont les facteurs qui contribuent au stress oxydatif ?



Il existe plusieurs facteurs qui contribuent au stress oxydatif chez les hommes et les femmes, notamment

  • le tabagisme,

  • l’alcoolisme,

  • une mauvaise alimentation,

  • le stress,

  • l’exposition à des substances toxiques,

  • l’âge avancé, peut être un facteur contribuant au stress oxydatif chez les femmes.


Quel comportement devons-nous adopter ?


Heureusement, il existe plusieurs moyens d’agir pour réduire le stress oxydatif et améliorer la fertilité :

  1. Adopter une alimentation saine et équilibrée : Les aliments riches en antioxydants peuvent aider à neutraliser les radicaux libres dans le corps. Les fruits et légumes colorés, les noix, les graines et les légumineuses sont tous de bonnes sources d’antioxydants.

  2. Éviter les toxines environnementales : Les toxines telles que le tabac, l’alcool et les produits chimiques environnementaux peuvent causer un stress oxydatif dans le corps. Évitez autant que possible ces substances.

  3. Prendre des suppléments antioxydants : Des suppléments tels que la vitamine C, la vitamine E, le sélénium et le zinc peuvent aider à réduire le stress oxydatif. Je recommande le Resverasod du Laboratoire Copmed Resverasod® - Synergie d'antioxydants primaires et secondaires (copmed.fr), il a une ction antioxydante qui protège les cellules contre le stress oxydatif grâce aux vitamines C et E, sélénium et zinc.

4. Faire de l’exercice régulièrement : L’exercice peut aider à réduire le stress oxydatif en augmentant la production d’antioxydants dans le corps.

5. Gérer le stress : Le stress chronique peut contribuer au stress oxydatif. Des techniques de gestion du stress telles que la méditation, le yoga et la respiration profonde peuvent aider à réduire les niveaux de stress.

Vous savez maintenant les axes sur lesquels agir :) Des questions ? N'hésitez pas à me contacter!


Prenez-soin de vous.




Comments


bottom of page