top of page
Naturopathe et massages
  • Facebook
  • Instagram

Naturopathe
 

& Praticienne en massages bien-être 

SPECIALISEE CHEZ LA FEMME ADULTE

Naturopathe & Massages bien-être à Noisiel
(Seine et marne 77)

qrcode_praticien_crenolib (2).png

Jambes lourdes? Le coup de pouce naturo...

Dernière mise à jour : 13 juil. 2022


L’été est enfin de retour pour notre plus grand bonheur !

Toutefois pour certain(e)s d’entre nous, commence le terrible combat contre les jambes lourdes, les œdèmes et la rétention d’eau! Cette sensation peut être ressentie tout au long de l’année en cas de trouble de la circulation sanguine et lymphatique. La sensation de jambes lourdes est un signe de mauvaise circulation du sang et de la lymphe qu’il ne faut pas prendre à la légère. Cette sensation peut être le tout début de la maladie veineuse chronique, prendre des précautions est nécessaire si on ne veut pas voir cette problématique évoluer en varices, phlébites ou œdèmes permanents.


Quels sont les signes d'une mauvaise circulation?

Outre la sensation de lourdeur, des veines rouges noires violettes peuvent apparaître sous la peau, les chevilles peuvent gonfler surtout en fin de journée ou après une longue station debout, des picotements dans les membres inférieurs et des crampes musculaires peuvent se faire sentir.


Quels sont les causes des jambes lourdes ?


L'insuffisance veineuse à l'origine des jambes lourdes est favorisée par plusieurs facteurs comme:

- des prédispositions génétiques,

- une hygiène de vie inadéquate,

- une position assise ou debout prolongée qui fait stagner le sang dans les veines et crée une pression dans les jambes, d’où la sensation de jambes lourdes,

- les fortes chaleurs favorisent également cette problématique, les vaisseaux sont dilatés et la circulation du sang jusqu’au cœur devient plus difficile,

- un stress oxydatif par manque d’antioxydants, de vitamines, de minéraux mènent une fragilisation des vaisseaux. - des dérèglements hormonaux : menstruations, grossesse, ménopause…un taux d’œstrogènes élevé influe sur la perméabilité des vaisseaux, ce qui rend la circulation difficile et provoque la sensation de jambes lourdes,

- l’âge, avec le temps, les veines fonctionnent moins bien et la circulation sanguine est moins fluide, ce qui peut provoquer la sensation de jambes lourdes,

- le surpoids et l’obésité sont également des facteurs favorisant un taux de cholestérol élevé, fragilisant et perturbant les vaisseaux sanguins

- le tabac peut favoriser l’apparition de varices et le symptômes des jambes lourdes, car il affaiblit les veines.

Comment soulager les jambes lourdes avec la naturopathie ?


1. Quelques conseils de base


– Pratiquer une activité physique régulière d’au moins 30 minutes : marche, natation, faire la chandelle, vélo…. – En position allongée, surélever les jambes pour faciliter le retour veineux, et faire de profondes respirations ventrales




– Éviter les vêtements trop serrésNe pas porter de talons trop hauts – Faire des douches écossaises sur les jambes ( alternance de froid et de chaud) – Porter des bas de contention adaptés (voir avec votre médecin). – Éviter la station debout ou assise prolongée (elle favorise la stagnation du sang),

- Ne pas croiser les jambes en position assise – Éviter d’exposer les jambes à une sources de chaleur (hammam, chauffage au sol par ex) – Attention à votre poids, le surpoids mène à un engorgement des tissus et du système veineux – Diminuer, voire arrêter la cigarette qui abîme les vaisseaux sanguins – Certaines pilules contraceptives augmentent les problèmes de circulation sanguine, voir avec votre gynécologue.


2. Côté alimentation


Oui au régime méditerranéen! On y retrouve :

- des huiles de qualité, bio, de première pression à froid : colza et olive

- des petits poissons gras (sardines, maquereaux, anchois) riches en oméga 3, fluidifiant sanguin et anti-inflammatoire.



- beaucoup de légumes, de fruits qui sont sources d’anti-oxydants et de vitamines; cassis, persil, poivron, oseille, brocoli, choux, goyave, fraise, framboise, cassis, kiwi, orange, citron, papaye. Ils sont à consommer rapidement après l'achat et cuire avec température peu élevée car la vitamine C s'altère à la chaleur et à la lumière

- des aromates, notamment l’ail et l’oignon, fluidifiants sanguin

- des oléagineux (noix, amandes, noisettes…) riches en vitamines E, sélénium, et stérols protecteurs des vaisseaux sanguins.


On pense à boire de l'eau toute la journée, en dehors des repas, (environ 8 à 9 verres/jour), à diminuer, voire à bannir les fritures, les charcuteries, les graisses "trans", à bien mastiquer les aliments pour ne pas manger plus qu'il ne faut, la suralimentation est responsable de l ‘épaississement du sang et de la lymphe. Eviter les épices chauffantes


3. Prévenir des varices


En complément des conseils ci-dessus, veillez

- à avoir un transit régulier, si ce n'est pas le cas, il faudra soulager les intestins,

- à chouchouter votre foie (demander conseil à un naturopathe),

- à faire éventuellement un travail au niveau de la sphère psycho-émotionnelle,

- à pratiquer régulièrement des brossages à sec sur le corps, avec une brosse en fibres naturelles, (gestes voir ci-dessous)

-le bain dérivatif notamment avec les poches de gel Yokool qui vont permettre de rafraîchir et de relancer le système circulatoire



4. Et côté plantes ?

Il existe plusieurs plantes intéressantes pour accompagner cette problématique. Elles sont à utiliser en cure et non à l'année, vous les trouverez sous différentes formes (ampoules, gélules, granules, extrait de plantes standardisées (EPS), huiles essentielles, bourgeons, infusions ...)

> En phytothérapie :

La vigne rouge est la plante amie du système vasculaire Le marron d’Inde facilite la circulation, diminue les gonflements L’hamamélis renforce et protège les parois veineuses Le petit-houx soulage l’insuffisance veineuse Le mélilot soulage la pression des jambes, l’insuffisance veineuse et fluidifie le sang Le ginkgo fluidifie le sang, augmente la tonicité des veines et diminue la perméabilité des vaisseaux


> En gemmothérapie (macérât de bourgeons et jeunes pousses) :

- le Châtaignier (Castanea sativa) est conseillé pour son action veino-lymphatique,

- le Sorbier (Sorbus domestica) pour son action lymphatique

- le Cassis (Ribes nigrum) anti-inflammatoire, anti-oxydante, potentialise les synergies


> En huiles essentielles, en massage, à diluer dans une huile végétale, (de préférence noisette, macadamia pour leurs effets circulatoires) :

- de Cajeput, de Cyprès toujours vert, de Cèdres d'Atlas, de Romarin à camphre, de Lentisque pistachier, de Menthe poivrée, d' Hélichryse Italienne, de Ciste, de Gingembre, Pin Sylvestre, Marjolaine à coquilles, Eucalyptus Citronné, Genévrier, Patchouli, Myrte Rouge.


> Synergie avec les huiles essentielles (HE) pour les jambes lourdes HE Cèdre de virginie 10 gouttes

HE Romarin à cinéole 10 gouttes

HE Cyprès 10 gouttes

Huile végétale de Macadamia 30 ml


Utilisation : Quelques gouttes en massage léger de la voûte plantaire, de la cheville et des jambes (consulter un spécialiste si nécessaire).


Des lotions hydrosolubles au menthol et camphre aux effets décongestionnant et apaisant permettent de réduire le gonflement et de relâcher les tensions et peuvent soulager les jambes lourdes. Attention : l’utilisation des plantes n’est pas sans danger ! Toujours demander à un professionnel avant d’en consommer surtout si vous êtes enceinte ou que s’il y a un traitement en parallèle : parlez en à votre médecin !


N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec une naturopathe pour avoir un accompagnement plus personnalisé


45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page